Tendance pour ado : tout savoir sur la confection des Rainbow Loom

Trouver la perle rare qui nous sied parfaitement est souvent difficile. Surtout, s’il s’agit de petits accessoires comme les bagues ou les pendentifs. C’est dans cet esprit que beaucoup de jeunes se lancent dans les créations personnalisées. Faciles à réaliser et abordables, les objets tels que le bracelet Rainbow Loom sont très originaux. Pour l’arborer, il suffit de réunir le matériel nécessaire et de connaître les techniques de fabrication. Ainsi, si vous souhaitez suivre la tendance et avoir une jolie parure, ces conseils peuvent aider.

Transformer des petits élastiques en un beau chef-d’œuvre

On passe difficilement inaperçu avec un bracelet Rainbow Loom, Vu que certains modèles sont très colorés et stylés, ils attirent énormément l’attention. Mais d’où vient cette mode et de quoi est-il fait ? Débarquant tout droit des États-Unis, ce type de parure plaît tant aux filles qu’aux garçons. On peut les mettre au poignet ou bien s’en servir à d’autres fins. En effet, il y a ceux qui préfèrent réaliser des figurines, des porte-clés ou habiller les crayons. En principe, ces créations sont composées de petits élastiques ultra-colorés. C’est en les tressant et en les assemblant de façon variée qu’on obtient un bracelet. Toutefois, avant de commencer, il faut se munir d’un métier à tisser ou d’un Loom. Il faut également avoir plusieurs élastiques de couleurs vives, un petit crochet, sans oublier le fermoir. On peut concevoir un bracelet Rainbow Loom de diverses façons. Cela dépend entièrement des envies et du style de chaque individu.

Savoir maîtriser différentes techniques

Faire soi-même un cadeau pour un ami est plus apprécié que d’en acheter. Non seulement cela reflète l’amitié, mais aussi le désir de plaire et de surprendre. Ceci dit, composer un bracelet Rainbow Loom peut être une solution. Moins onéreux et accessible à tous, il peut se porter à diverses occasions. Afin d’en réaliser sans trop de peine, on peut apprendre en regardant des vidéos sur le net. En visionnant des tutos, tout en pratiquant, on acquiert plus rapidement les techniques. La plus connue, par exemple consiste à placer le premier élastique en le croisant. Ensuite, on y ajoute un deuxième, puis un troisième et ainsi de suite. L’ouvrage peut se faire sur une machine ou sur deux clous qu’on a plantés sur du bois. Dans le cas échéant, on peut évidemment utiliser ses doigts. Avec de l’entraînement, on peut créer sa propre ligne, et même devenir un fournisseur. Les possibilités sont immenses pour les plus talentueux.

Les bases à connaître pour fabriquer ses bijoux en pâte fimo
Comment choisir ses cristaux Swarovski pour fabriquer ses bijoux ?