Ambre : propriétés, vertus et signification de la pierre

Les pierres précieuses sont de véritables merveilles de la nature, et ce, grâce à leurs bienfaits qui sont considérés comme magiques. Depuis l’antiquité, elles ont toujours fasciné sauf qu’actuellement, elles sont surtout utilisées par les professionnels de la bijouterie et de la lithothérapie. Parmi ces pierres, la pierre ambre reste spéciale, de par ses propriétés, ses vertus et sa signification.

Pierre ambre : ses propriétés

L’ambre est issu d’une résine végétale. Sous certaines conditions, cette dernière se transforme en pierre. La fossilisation requiert un maximum de temps, il s’agit d’un long processus qui peut durer plusieurs millions d’années. Sa couleur varie du jaune au rouge, pouvant aller jusqu’au noir. En bijouterie, l’ambre vert reste le plus sollicitée surtout pour sa couleur qui est proche de l’émeraude. Par contre, il est rare de trouver un bijou ambre de couleur bleu. La densité de cette pierre fait qu’elle flotte sur l’eau salée, notamment, sur la mer Baltique.

L’ambre est une pierre tendre et fragile à la fois. C’est aussi une pierre organique amorphe. Elle est tiède au toucher. La médecine moderne lui attribue des propriétés électriques. Portée autour du cou, cette pierre prévient les maux de gorge.

Pierre ambre : ses vertus

Les bienfaits de l’ambre ont été reconnus depuis la nuit des temps. Cette pierre possède une vertu apaisante, c’est l’une de ses principales caractéristiques. C’est pour cette raison que certaines croyances l’utilisent comme un pendentif pour les bébés, afin de les calmer quand ils sont agités. Sur le plan psychologique, son pouvoir purifiant combat le stress, l’anxiété et la peur. L’ambre aide à avoir confiance en soi. Cette pierre apporte aussi des vertus bénéfiques pour la peau, elle protège entre autres des irritations dermiques. L’ambre apaise les douleurs articulaires telles que le rhumatisme ou l’arthrose.

Pierre ambre : sa signification

Auparavant, cette pierre était connue sous le nom de « succin », puisqu’elle était issue du « sucus » ou sève. Le nom ambre est plus récent. D’origine arabe, il vient du mot « anbar » qui faisait référence à l’ambre gris qui est totalement différent de la pierre ambre. Utilisé en parfumerie, l’ambre gris désignait les concrétions intestinales des cachalots. Comme elle provient de résines fossilisées, la pierre ambre a donc pris ce nom à cause de ses propriétés.

Déjà pendant l’antiquité, l’ambre a été apprécié pour son éclat. Jadis, cette pierre servait à fabriquer des objets de rituel. A une époque lointaine, elle fut déjà été utilisée pour fabriquer des parures, surtout pendant la civilisation romaine. Elle pouvait également servir d’encens.

Minéraux, pierres, cristaux, fossiles : le boom des bijoux de l’univers minéral